ROMANO ZANOTTI

 Né à Moio della Civitella (province de Salerne) Italie, en 1934.

Décédé à Paris en 2019

Création du groupe CO-MO (Constructivisme et Mouvement) avec Michel Seuphor en 1969

A exposé dans la galerie Denise René pendant plus de quinze ans et dans toute la France dans les galeries d’Art Concret

Propos recueillis par Gérard Xiruguera lors d’une interview

« Le problème de l’Art construit c’est l’occupation de l’espace ainsi que l’interrogation sur le non-espace.  Cela vient du Bauhaus, évidemment, cette question de l’intégration dans la ville.

Donc, en effet, l’Art construit suppose un arrière-plan intellectuel, plus ou moins conscient…

Il y a toujours dans ma pratique de l’Art construit quelque chose d’imprévu, qui surgit parfois d’une erreur.  Le travail doit faire dépasser la dimension intellectuelle qui se trouve au point de départ de l’œuvre.  C’est même ce qui différencie l’Art construit de la simple géométrie. J’appelle ça la transcendance de la géométrie. »

 

La structure des œuvres de Romano avec la disposition des couleurs, de leur équilibre, de leur rapport l’un avec l’autre semble en outre être influencée par une conception architecturale de la peinture, c’est-à-dire que les couleurs sont disposées et distribuées pour suggérer le relief.  Dès lors on peut déduire que tel phénomène est dû à l’enchantement du cinétisme et du constructivisme pour lesquels Romano a livré bataille depuis toujours.