Keiko Mataki est une artiste japonaise qui vit et travaille en alternance au Japon et en Espagne.  Ce dernier étant son pays d’adoption car elle y demeure depuis de nombreuses années.

Etudes des Beaux Arts au Japon et en Espagne ainsi que l’étude de la céramique à l’Ecole de céramique de la Moncloa (Madrid).   Gaudi et Miro sont ses Maestros.  Elle a réalisé de nombreuses sculptures urbaines :  le pont de Miyakonojo au Japon, la Place Taiyo à Cuenca qui sont faits de béton et de céramique.  Lieux ludiques où l’on peut jouer, méditer, admirer la lumière.

Elle travaille actuellement sur la forme Wa (rond) et le Wa (paix) .  D’où le Wa no Wa (ateliers de paix) destinés aux enfants qui découpent des cercles en carton recouverts de tissu et qui, reliés entre eux forment une longue chaîne multicolore de solidarité, de paix.  Allusion aussi aux cercles des jeux olympiques qui auront lieu précisément au Japon prochainement.

Son travail avec les enfants ne s’arrêtent pas là puisque depuis toujours elle fabrique des livres d’artiste uniques qui sont aussi de véritables sculptures géométriques, ce qu’elle appelle « le livre sans mots »

Plaza Taiyo Cuenca

Plaza Taiyo (Cuenca)

Acrylique sur papier

Acrylique sur papier

Acrylique sur Toile

Acrylique sur toile

Tapis

Tapis, Foundacion Real Fabrica de Tapices, Madrid

 

Acrylique sur papier

Acrylique sur papier

Acrylique sur papier

Acrylique sur papier

 

 

 

 

 

 

 

 

Acrylique sur papier, feuille d'or 2,40 m * 74 cm

Acrylique sur papier, feuille d’or 2,40 m * 74 cm